• Daphnis et Chloé, Longus, Livre I, Chapitre 4 (1/2)

    Voici le résultat du défi traduction de la semaine !

    N'hésitez pas à encourager les traducteurs ou à les rejoindre !

     

     

     

    Proposition de Citronnelle :

     

     

    Ἤδη δὲ διετοῦς χρόνου διικνουμένου, ποιμὴν ἐξ ἀγρῶν ὁμόρων νέμων, Δρύας τὸ ὄνομα, καὶ αὐτὸς ὁμοίοις ἐπιτυγχάνει καὶ εὑρήμασι καὶ θεάμασι. Νυμφῶν ἄντρον ἦν, πέτρα μεγάλη, τὰ ἔνδοθεν κοίλη, τὰ ἔξωθεν περιφερής. Τὰ ἀγάλματα τῶν Νυμφῶν αὐτῶν λίθοις ἐπεποίητο · πόδες ἀνυπόδητοι, χεῖρες εἰς ὤμους γυμναί, κόμαι μέχρι τῶν αὐχένων λελυμέναι, ζῶμα περὶ τὴν ἰξύν, μειδίαμα περὶ τὴν ὀφρύν · τὸ πᾶν σχῆμα χορεία ἦν ὀρχουμένων.

    Déjà, une période de deux ans s'était écoulée, lorqu'un berger, qui faisait paître ses bêtes dans les champs limitrophes, et dont le nom était Dryas, fut face aux mêmes trouvailles et aux mêmes spectacles.

    Il était une grotte des Nymphes, une granche roche creuse à l'intérieur, arrondie à l'extérieur.

    Dans la pierre avaient été crées des statues des Nymphes elles-mêmes : pieds sans sandales, bras nus jusqu'aux épaules, cheveux dénoués sur la nuque, ceinture autour des hanches, rire dans les yeux ; et leur attitude était toute entière celle d'un choeur de danseuses.

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :