• Défi traduction Odyssée, vers 7 à 12 !

     

    En cette seconde semaine, 3 participants ont relevé le défi :

     

    Bravo à eux !

     

    N'hésitez pas à encourager les traducteurs en herbe ou à nous rejoindre !

     

     

    Proposition de traduction de Penthesileee :

     

    "Ζεῦ πάτερ ἠδ᾽ ἄλλοι μάκαρες θεοὶ αἰὲν ἐόντες,

     

    μή τις ἔτι πρόφρων ἀγανὸς καὶ ἤπιος ἔστω

     

    σκηπτοῦχος βασιλεύς, μηδὲ φρεσὶν αἴσιμα εἰδώς,

     

    ἀλλ᾽ αἰεὶ χαλεπός τ᾽ εἴη καὶ αἴσυλα ῥέζοι·

     

    ὡς οὔ τις μέμνηται Ὀδυσσῆος θείοιο

     

    λαῶν οἷσιν ἄνασσε, πατὴρ δ᾽ ὣς ἤπιος ἦεν.

    " O Zeus Père, et vous autres, dieux bienheureux à la vie éternelle !

    Que ne soit désormais disposé à la douceur et à la bienveillance

    nul roi portant le sceptre, et que nul roi n'ait à l'esprit de nobles pensées. 

    Qu'on soit désormais toujours rogue et  d'un cœur ignoble ;

    car , pas un ne s'est souvenu d'Ulysse semblable aux dieux,

    pas un, parmi ses sujets qu'il a gouvernés pourtant comme le plus bienveillant des pères.

     

     

     

     

     

     Proposition de traduction de Citronnelle : 

     

    "Ζεῦ πάτερ ἠδ᾽ ἄλλοι μάκαρες θεοὶ αἰὲν ἐόντες,

     

    μή τις ἔτι πρόφρων ἀγανὸς καὶ ἤπιος ἔστω

     

    σκηπτοῦχος βασιλεύς, μηδὲ φρεσὶν αἴσιμα εἰδώς,

     

     

    ἀλλ᾽ αἰεὶ χαλεπός τ᾽ εἴη καὶ αἴσυλα ῥέζοι·

     

     

    ὡς οὔ τις μέμνηται Ὀδυσσῆος θείοιο

     

    λαῶν οἷσιν ἄνασσε, πατὴρ δ᾽ ὣς ἤπιος ἦεν.

    « Zeus, mon père, et vous autres, dieux toujours bienheureux,

     

     Que nul désormais n'ait le cœur enclin à l'amabilité, à la douceur,

     

     Parmi les rois porte-sceptre, que nul ne connaisse en son cœur la justice ! 

     

     Mais que toujours un roi soit cruel, et qu'il commette des crimes,

     

     Puisque nul n'a de pensées pour Odysse le divin,

     

     Chez les peuples qu'il gouvernait avec la douceur d'un père !

     

     

     

     

    Le mot de Citronnelle : "Quelques explications sur ma traduction !"

     

     

    - v. 8, πρόφρων : j'ai traduit πρόφρων par "dont le cœur soit enclin à " pour garder l'effet d'écho avec φρεσὶν, au vers suivant.

     

    - v.9 et 11 μή τις, οὔ τις :  je me suis bien "creusé la tête" pour trouver un moyen de garder le parallélisme et j'ai tranché, dans un premier temps, pour "pas un", "plus un". Mais en lisant la traduction de Penthesileee, je me rends compte que je préfère sa traduction, plus légère, par "nul", et j'ai modifié ma traduction en conséquence !

     

    - v.11 : μέμνηται : je l'ai traduit, en écho au vers 6, par "avoir des pensées pour" (cf Chantraine)."

     

     

     

     

     

     

     Proposition de traduction d'Au point du jour: 

     

    "Ζεῦ πάτερ ἠδ᾽ ἄλλοι μάκαρες θεοὶ αἰὲν ἐόντες,

     

     μή τις ἔτι πρόφρων ἀγανὸς καὶ ἤπιος ἔστω

     

     σκηπτοῦχος βασιλεύς, μηδὲ φρεσὶν αἴσιμα εἰδώς,

     

     ἀλλ᾽ αἰεὶ χαλεπός τ᾽ εἴη καὶ αἴσυλα ῥέζοι·

     

     ὡς οὔ τις μέμνηται Ὀδυσσῆος θείοιο

     

     λαῶν οἷσιν ἄνασσε, πατὴρ δ᾽ ὣς ἤπιος ἦεν.

    Zeus, mon père, et vous autres, dieux à jamais bienheureux !

    Que plus ne soit, d'un coeur enclin à douceur et bienveillance,

     Roi-tenant-le-sceptre, qu'en son coeur il n'ait plus mesure pour amie,

     Mais qu'il soit malfaisant et le crime commette,

     Puisque nul n'a plus à l'esprit Odysseos, le divin,

     En les peuples sur qui il régnait, avec la bienveillance d'un père !

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 27 Mars 2016 à 12:43

    Merci Penthesileee pour cette traduction ! Elle est très bien je trouve, et elle m'a aidé à améliorer la mienne !

    2
    au point du jour
    Lundi 28 Mars 2016 à 17:37

    J'aime beaucoup ta traduction, Citronnelle : elle semble "couler de source", claire et simple...alors que ça ne va pas du tout de soi !

     

    Voici, malgré tout, la mienne ! :

     

    Zeus, mon père, et vous autres, dieux à jamais bienheureux !

    Que plus ne soit, d'un coeur enclin à douceur et bienveillance,

    Roi-tenant-le-sceptre, qu'en son coeur il n'ait plus mesure pour amie,

    Mais qu'l soit malfaisant et le crime commette,

    Puisque nul n'a plus à l'esprit Odysseos, le divin,

    En les peuples sur qui il régnait, avec la bienveillance d'un père !

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :