• Mes principes de traduction

     

     Mes principes de traduction sont les suivants :

     

     

     

             - Traduire en vers libres. Même si c'est loin d'être optimal, puisque l'Odyssée est écrit en hexamètres dactyliques, cela me permet d'adopter les principes qui suivent et qui me tiennent à cœur:

     

             - Traduire en respectant au maximum l'ordre des mots dans le vers.

             

             - Traduire le plus littéralement possible les épithètes homériques et les mots composés, pour mieux faire sentir la saveur de cette langue.

     

             - Transcrire les noms propres au plus près de leur forme grecque, quand il n'est pas possible de les  traduire. Ainsi, comme le texte ne s'appelle pas "l'Ulyssée" mais l' "Odyssée", je traduis le nom du héros par "Odysse", comme en grec, et non par "Ulysse".

     

             - Traduire les noms propres quand ceux-ci ont aussi un sens littéral.

            

            - Ne pas sur-poétiser la traduction par rapport au texte original, ne pas chercher à créer un "style épique", mais conserver au maximum les figures, les images, les ruptures, les enjambements, les répétitions de mots même.