• Odyssée, Chant V : Défi traduction,vers 1 à 6 !

     

    C'est parti !

     

    En cette première semaine (du 12 au 19 mars 2016), 3 participant(e)s ont relevé le "Défi traduction" ! C'est un très bon début, étant donné la qualité des traductions ! Vous êtes les bienvenus si vous souhaitez nous rejoindre ou encourager les traducteurs/traductrices !

     

     

     

     Proposition de traduction de Logos (v.1-6) :

     

     

    Le mot de Logos :

     

    "Chère Citronnelle, chers toutes et tous qui visitez et/ou participez à ce blog, je tente pour ma part de relever le défi traduction en vous proposant ma version française de ces premiers vers du chant V.Je partage entièrement les principes de traduction que nous a présentés Citronnelle, j'y ajouterai seulement que, pour ma part, un travail sur la métrique est indispensable. J'ai donc tenté de comprendre et de mettre en pratique la méthode développée par Philippe Brunet, à savoir écrire des hexamètres dactyliques en français. Les syllabes en gras sont donc celles portant l'accent. Je vous invite à lire la traduction à voix haute, lentement, en accentuant et allongeant ces syllabes. Vous me direz ce que vous en pensez !! Je suis impatiente d'avoir vos avis.....et de lire les autres traductions !"

     

     

    Ἠὼς δ᾽ ἐκ λεχέων παρ᾽ ἀγαυοῦ Τιθωνοῖο

    ὤρνυθ᾽, ἵν᾽ ἀθανάτοισι φόως φέροι ἠδὲ βροτοῖσιν·

     

    οἱ δὲ θεοὶ θῶκόνδε καθίζανον, ἐν δ᾽ ἄρα τοῖσι

     Ζεὺς ὑψιβρεμέτης, οὗ τε κράτος ἐστὶ μέγιστον.

    τοῖσι δ᾽ Ἀθηναίη λέγε κήδεα πόλλ᾽ Ὀδυσῆος

    μνησαμένη· μέλε γάρ οἱ ἐὼν ἐν δώμασι νύμφης·

     

     

    Aurore, de la couche de l'admirable Tithon,

     S'élance pour porter aux immortels la lumière, ainsi qu'aux hommes.

    Les dieux sur leurs sièges prennent place, et parmi eux

    Zeus, tonnant-dans-les-hauteurs, dont la puissance est la plus grande.

    Athéna leur dit les peines nombreuses d'Odysse,

    Elle s'en souvient, car elle a cure de lui, dans la demeure de la nymphe.

     

     

     

    Proposition d' "Au point du jour" (v.1-4):

     

     

    Ἠὼς δ᾽ ἐκ λεχέων παρ᾽ ἀγαυοῦ Τιθωνοῖο

    ὤρνυθ᾽, ἵν᾽ ἀθανάτοισι φόως φέροι ἠδὲ βροτοῖσιν·

     

    οἱ δὲ θεοὶ θῶκόνδε καθίζανον, ἐν δ᾽ ἄρα τοῖσι

    Ζεὺς ὑψιβρεμέτης, οὗ τε κράτος ἐστὶ μέγιστον.

    Aurore, du lit de l'aimable Tithon,

    S'envola, afin de porter la lumière aux immortels et aux mortels.

    Les dieux siégeaient, et, parmi eux,

    Zeus qui gronde au haut du ciel, dont la force est la plus grande.

     

      

     

     

     Proposition de Citronnelle : 

     

     

     Ἠὼς δ᾽ ἐκ λεχέων παρ᾽ ἀγαυοῦ Τιθωνοῖο

    ὤρνυθ᾽, ἵν᾽ ἀθανάτοισι φόως φέροι ἠδὲ βροτοῖσιν·

     οἱ δὲ θεοὶ θῶκόνδε καθίζανον, ἐν δ᾽ ἄρα τοῖσι

    Ζεὺς ὑψιβρεμέτης, οὗ τε κράτος ἐστὶ μέγιστον.

     

    τοῖσι δ᾽ Ἀθηναίη λέγε κήδεα πόλλ᾽ Ὀδυσῆος

    μνησαμένη· μέλε γάρ οἱ ἐὼν ἐν δώμασι νύμφης·

    Aurore, du lit de l'admirable Tithon,

    S'élança pour porter la lumière aux immortels et aux hommes.

    Les dieux sur leurs sièges prenaient place ; parmi eux,

    Zeus qui d'en haut gronde, dont la puissance est la plus grande.

    Athéna leur énumérait les soucis nombreux que, pour Odysse,

    Elle avait en ses pensées - elle s'inquiétait en effet qu'il fût dans les demeures d'une nymphe.

     Le mot de Citronnelle : Explications sur ma traduction et questions que je me pose : 

     

    - Vers 1 : Je n'ai pas voulu rajouter de verbe, pour garder le mouvement du texte et laisser en valeur l'élan d'Aurore.

     - Vers 2 :   ἀθανάτοισι/ βροτοῖσιν . J'ai hésité : vaut-il mieux traduire "immortels/mortels" ou "immortels/hommes" ? Pour l'instant, j'ai choisi la seconde option, étant donné que ce sont deux mots bien différents, et qu'il existe en grec ancien le nom "ambrotos", d'où aurait été issu "brotos" (Chantraine). L'opposition "ambrotos" (immortel) / "brotos" (mortel) aurait donc été possible telle quelle. 

     - Vers 3 : θῶκόνδε. J'ai hésité à traduire par "sur leurs sièges" en voyant les 2 traductions de Jaccottet et Mugler : "à l'assemblée". Pourtant, je n'ai pas trouvé ce sens dans le Chantraine.

      - Vers 5λέγε. Selon  Chantraine, le sens de "legô", chez Homère, est : "rassembler, cueillir", d'où "compter, énumérer". On trouve "legô" au  sens de "dire" à partir d'Hésiode.

    - Vers 5 : κήδεα πόλλ᾽ Ὀδυσῆος : J'ai choisi de le traduire comme un génitif objectif ("les soucis que cause Odysse") à cause du sens de κήδεα, selon Chantraine : "soin, souci", et non "souci" au sens de "souffrance". Je n'ai retrouvé cette traduction nulle part ailleurs, qu'en pensez-vous ?

     - Vers 6 : μνησαμένη. Selon  Chantraine toujours, signifie : "avoir en tête", "penser à ".

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Mars 2016 à 11:32

    Waouh, BRAVO LOGOS ! Je suis admirative de cette traduction, et j'ai modifié la mienne sur certains points après l'avoir lue !!! Elle très précise et proche du texte grec, l'ordre des mots est respecté, c'est beau ! Et je ne sais pas comment tu as fait pour appliquer la méthode Brunet, mais bravo, c'est génial !!! Ca ne perturbe pas la traduction, au contraire ! Respect Miss Lo (gos !) !

    2
    Logos
    Dimanche 20 Mars 2016 à 20:44

    Merci beaucoup, Citronnelle, pour ton commentaire enthousiaste et enthousiasmant !! Je m'étais également inspirée de ta traduction, en particulier pour Odysse que j'adopte sans réserve !

    3
    philogrec
    Mardi 22 Mars 2016 à 18:13

    οἱ δὲ θεοὶ θῶκόνδε καθίζανον : Les dieux siégaient ou s'étaient réunis

    τοῖσι δ᾽ Ἀθηναίη λέγε κήδεα πόλλ᾽ Ὀδυσῆος

    μνησαμένη·  : Et Athéna leur relatèrent les nombreux problèmes d'Odysse qui lui virent à l'esprit ;

    Traduction partielle du texte, mais le temps me manque un peu. En tout cas, j'ai bien apprécié vos traductions, et c'est une vraie joie pour moi, d'apporter ma pierre à ce travail. 

      • Mardi 22 Mars 2016 à 19:25

        Merci Philogrec ! (Je précise que Philogrec a envoyé un deuxième message pour remplacer "relatèrent' par "relatait").

        Bienvenue pour d'autres propositions de traductions !

      • philogrec
        Mercredi 23 Mars 2016 à 03:42

        Et également, lire "vinrent" au lieu de "virent" . Donc, voici la phrase corrigée : 

        Et Athéna leur relatait les nombreux problèmes d'Odysse qui lui vinrent à l'esprit ;

        Toutes mes excuses, mais j'étais un peu bousculé ce midi, quand j'ai traduit ce texte. Comme quoi, il faut toujours avoir l'esprit bien en place lorsqu'on fait du grec. 

    4
    Mercredi 23 Mars 2016 à 09:41

    D'accord, merci ! Si vous voulez vous faire le défi de cette semaine, cliquez ici !

    http://lebogdunetraductricedanslherbe.eklablog.com/defis-traduction-et-dessins-vers-7-12-c28603244

      • Ταρεντῖνος
        Mercredi 23 Mars 2016 à 11:09

        Pour μνησαμένη et la suite du vers, les traductions de Logos et de Citronnelle sont à l'opposé l'une de l'autre (pensée tournée vers le passé et vers une réalité d'un côté, vers l'avenir ou vers une hypothèse de l'autre). Personnellement je préfère Citronnelle, mais ce serait à argumenter par le contexte.

        En tout cas, ce blog éclatant de lumière est la meilleure réponse aux "réformes" actuelles de l'enseignement des langues anciennes. Ces "réformistes", très ignorants, ne savent pas ce que veut dire "mortes" dans "langues mortes", et ce ne sont pas ces petits incultes qui réussiront à enterrer ce que par définition on ne peut pas enterrer.

        Récemment lu dans Soudaine Mélancolie de Dominique Noguez : "Défendre le latin et le grec aujourd'hui, c'est défendre le français demain, quand les cons qui s'acharnent à lui substituer l'américain en France même en auront fait une langue morte. Une langue n'est pas faite pour se déployer seulement dans l'espace, mais aussi dans le temps: elle n'est pas qu'un volapük pour organiser des magouilles commerciales, mais les ondes hertziennes de l'intelligence, pour transmettre le meilleur d'hier à ceux qui viendront demain".

    5
    Mercredi 23 Mars 2016 à 12:09

    Merci beaucoup Tarentinos ! Une question pour vous : qu'est-ce qu'un volapük ? :-)

     

     

      • Ταρεντῖνος
        Mercredi 23 Mars 2016 à 13:10

        C'est une langue artificielle, si bien que ce nom a une connotation péjorative.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :